« Les meilleures choses de la vie sont de l’autre côté de la peur » – Une conversation avec la CMO de Snowflake, Denise Persson

« Les meilleures choses de la vie sont de l’autre côté de la peur » – Une conversation avec la CMO de Snowflake, Denise Persson

La directrice du marketing de Snowflake, Denise Persson, n’est pas étrangère aux défis. Elle a commencé sa carrière chez Genesys, où elle est devenue vice-présidente du marketing mondial à 27 ans. Là, elle a ouvert des bureaux dans 25 pays et a aidé à diriger la société de logiciels de collaboration grâce à une introduction en bourse et une acquisition réussies. Avant de rejoindre Snowflake, elle a été CMO pour Apigee, une société de plateforme API qui est devenue publique en 2015 et a été acquise par Google en 2016. Denise a également été CMO chez ON24, une plateforme d’expérience numérique largement utilisée par les entreprises B2B. Le mois dernier, elle les a aidés à travers leur introduction en bourse en tant que membre du conseil d’administration.

Pour célébrer la Journée internationale de la femme, nous avons rencontré Denise pour discuter des moyens de combler l’écart entre les sexes dans la technologie, de l’importance de surmonter la peur et d’accueillir les opportunités, et de la façon dont elle a adopté l’état d’esprit #choosetochallenge au cours de sa carrière réussie de 20 ans. dans des entreprises technologiques à forte croissance.

Comment êtes-vous arrivé au marketing technologique ?

Denise : « J’ai grandi en Suède. Après avoir été à l’université de Stockholm, j’ai pensé que j’irais dans une grande entreprise – c’est ce que tout le monde faisait à l’époque. Mais une amie de ma sœur m’a convaincue de rejoindre cette startup française qui venait d’ouvrir un bureau à Stockholm, Genesys. Au cours de mes 12 années là-bas, j’ai ouvert des bureaux dans 25 pays à travers le monde, j’ai participé à l’acquisition de 14 sociétés et j’ai eu ma première expérience d’introduction en bourse. J’ai déménagé six fois et je suis devenu vice-président du marketing mondial cinq ans après le début de mon travail. Cette opportunité a changé ma carrière et ma vie, d’une manière plus grande que je n’aurais jamais pu l’imaginer.

D’où vient votre intérêt pour les données ?

Denise : « Les données ont toujours fait partie de ma carrière car je suis dans le marketing SaaS depuis 1996. À l’époque, les prospects arrivaient par fax ou par téléphone, et il fallait les saisir dans un tableur Excel. Le problème avec les données en marketing, c’est que vous en vouliez toujours plus, mais que vous ne pouviez jamais obtenir ce que vous vouliez. À l’époque, IL était assis avec la clé comme si c’était le Saint Graal. Ils ne pouvaient pas vous donner la clé pour de nombreuses raisons – il n’y avait pas de moyen convivial d’accéder aux données, ou c’était un problème de sécurité. Vous deviez toujours demander un rapport, et vous l’obteniez un mois plus tard, mais à ce moment-là, les données étaient trop anciennes. C’est pourquoi Snowflake était si convaincant pour moi en tant que spécialiste du marketing. Avec un accès aussi facile à toutes les données en un seul endroit, vous pouvez enfin obtenir une image complète et savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. Aujourd’hui, le marketing et l’informatique travaillent main dans la main en tant que partenaires partageant librement des données. »

Comment avez-vous trouvé votre place dans le monde de l’entreprise ?

Denise : « J’y ai mis beaucoup de travail. Au début de ma carrière, j’ai lu tous les livres de marketing qui existent. Je me suis éduqué autant que possible. Et en étant doté d’informations et de connaissances, je suis devenu plus confiant. Mais j’ai dû investir du temps là-dedans – il n’y a pas de raccourci vers la confiance. Nous nous retrouvons tous dans ces situations où nous n’avons pas confiance et sommes mal à l’aise. La façon de surmonter cela est de sortir et de faire le travail. Vous devez être un apprenant tout au long de la vie et vouloir investir dans votre développement personnel.

Pourriez-vous partager un moment charnière de votre carrière qui vous a façonné ?

Denise : « Je pense que le moment qui a eu le plus d’impact sur ma carrière a été lorsque j’étais chez Genesys. Le PDG m’a dit : « Denise, je vais te nommer vice-présidente du marketing mondial, tu commences dans cinq jours et tu dois déménager à Paris. Je n’avais que 27 ans. Mais j’ai pensé que la pire chose qui puisse arriver, c’est que je devrais rentrer chez moi et vivre avec ma mère. Alors j’ai dit oui. Je pense qu’il est important de dire oui aux opportunités lorsqu’elles se présentent, sans hésitation. Préparez-vous à un peu d’inconfort et de peur, mais lorsque vous en avez l’occasion et que quelqu’un d’autre croit en vous, vous devez le faire. J’ai ressenti de la peur plusieurs fois dans ma carrière, mais je ne l’ai jamais laissée m’arrêter. Le plus grand risque que vous puissiez prendre est de ne prendre aucun risque dans votre vie, car il n’y a pas de récompense sans risque. Les meilleures choses dans la vie sont de l’autre côté de la peur. Vous n’avez qu’à le traverser. »

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui planifient leur carrière?

Denise : « Vous devez trouver des moyens de mettre en valeur vos points forts et de faire des choses qui vous passionnent au lieu de vous concentrer sur des choses qui vont bien paraître. Cela va juste vous rendre malheureux. Je n’ai pas vraiment planifié ma carrière – j’ai juste toujours dit oui aux opportunités qui jouaient sur mes forces. Ma mère était enseignante et mon père était ingénieur en construction. Je n’avais aucune exposition aux affaires ou à la technologie, donc je ne connaissais pas grand-chose de ce monde jusqu’à ce que je m’y mette. De plus, vous devez être prêt à essayer de nouvelles choses. Cherchez toujours de nouveaux défis. Je veux que ma vie soit une aventure et je suis toujours à la recherche de nouvelles opportunités d’apprentissage. Être dans des entreprises technologiques à forte croissance – c’est là que vous obtenez ces opportunités. Ce n’est peut-être pas pour tout le monde, car vous devez pouvoir changer chaque jour. Vous devez vous déplacer rapidement et être incroyablement flexible. Mais il s’agit de trouver le bon match qui fonctionne pour vous.

Comment conciliez-vous le fait d’être CMO avec le fait d’avoir une famille, en particulier cette dernière année avec la pandémie et d’avoir des enfants à la maison ?

Denise : « Je dois tout le temps prioriser et choisir ce qui compte le plus dans chaque situation. Mon mari a de la flexibilité dans son travail, ce qui est très utile. Mais il y a des moments et des situations que vous ne pouvez jamais manquer. En même temps, certaines choses peuvent ne pas être aussi importantes, vous devez donc établir des priorités. Dans mon équipe, c’est la raison pour laquelle nous sommes si concentrés sur l’alignement autour des objectifs. En nous concentrant sur les choses essentielles qui comptent, nous pouvons faire toutes les autres choses que nous devons faire dans nos vies. Vous ne pouvez pas être submergé par toutes les petites choses. Chaque jour, je regarde mon calendrier et je me demande : « que puis-je retirer de mon calendrier et gérer plus efficacement ? » Je pense que tout le monde doit apprendre à faire ça.

Les femmes sont encore sous-représentées dans la tech. Que pouvons-nous faire pour attirer plus de femmes vers les carrières dans l’industrie?

Denise : « Les femmes de la tech doivent servir de modèles aux autres femmes. Je salue les femmes qui parlent de travailler dans la technologie et qui inspirent d’autres femmes à se lancer dans la technologie. Vous n’avez pas besoin d’être ingénieur – il y a tellement de rôles. De plus, les gens ont des idées fausses sur le fait de travailler dans une startup. Ils pensent que vous travaillez 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et qu’il n’y a aucun moyen de faire cela avec une famille. Ce n’est pas exact. Si vous allez donner la priorité aux choses qui comptent, vous pouvez le faire fonctionner. Je pense aussi que les mères sont les personnes les plus efficaces au monde parce qu’il faut dire aux gens qu’on n’a pas le temps pour certaines choses. Nous priorisons incroyablement bien.

Alors que nous terminons, quel est votre conseil aux responsables marketing qui souhaitent une forte croissance dans leur propre entreprise ?

Denise : « Vous devez constituer la meilleure équipe et pour ce faire, vous voulez les meilleures personnes. Les meilleures personnes sont partout, dans chaque groupe – avec un ensemble diversifié de compétences et d’état d’esprit et qui sont prêtes à faire ressortir le meilleur des autres. Les entreprises les plus performantes sont celles qui promeuvent la diversité et l’égalité des sexes. Il est important d’embrasser la force de la diversité, à tous les niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.