La seule grande chose qui manque à la banque numérique moderne

La seule grande chose qui manque à la banque numérique moderne

digital banking WP cover 1

Cet article de blog a été adapté de notre livre blanc Le pouvoir de la personnalisation : favoriser le succès des services bancaires numériques. Téléchargez-le gratuitement dès maintenant!

Cela ne semble pas toujours le cas, mais de nombreuses banques ont été les premières à adopter des technologies qui ont permis le développement de services bancaires numériques. En 2000, la majorité des banques des économies avancées proposaient une certaine forme de services bancaires en ligne, bien que, selon les normes modernes, ces services soient lents et très limités. Aujourd’hui, cependant, de nombreux services bancaires numériques sont beaucoup plus rapides, plus sûrs et de plus en plus sophistiqués, avec des fonctions de paiement et d’autres fonctions bancaires instantanément accessibles via une vaste gamme d’appareils connectés. Ces fonctionnalités sont désormais complétées par une gamme puissante d’autres services financiers en ligne, notamment l’épargne, les investissements, les hypothèques, les assurances et l’agrégation de comptes.

La pièce manquante du puzzle : la personnalisation

Cela sonne bien, non? Mais un élément essentiel du service bancaire numérique idéal fait encore trop souvent défaut : une véritable personnalisation. Les banques peuvent offrir des produits et des services utiles de plus en plus bien conçus, mais dans de nombreux cas, l’expérience client ne reflète pas la situation, les choix ou les interactions précédentes d’un individu avec la banque. Les banques ont encore un long chemin à parcourir pour adapter les produits, les services et les interactions avec les clients aux besoins et préférences spécifiques de leurs utilisateurs.

C’est un vrai problème dans un monde où les éditeurs de logiciels perturbent industrie après industrie, en grande partie parce qu’ils offrent des services plus personnalisés que leurs homologues traditionnels. Un nombre croissant de consommateurs sont désormais habitués à interagir avec une grande variété de fournisseurs offrant des services en ligne rapides et fiables qui intègrent un certain degré de personnalisation, des détaillants aux services de streaming à la demande. Dans ce contexte, les consommateurs peuvent avoir du mal à comprendre pourquoi leur banque ne peut pas fournir le même niveau de personnalisation. Alors que d’autres entreprises traitent les consommateurs comme des individus et non comme des numéros de compte, trop de banques font encore en sorte que leurs clients se sentent davantage comme ces derniers.

Repensez votre stratégie de couche de données pour permettre la personnalisation

De toute évidence, les banques et les institutions de services financiers ont accès à une mine de données sur les clients, et il semble que les banques et les sociétés de technologie financière qui utilisent ces données pour personnaliser avec succès leurs services numériques bénéficient d’avantages commerciaux importants. En 2019, une étude de KPMG basée sur les opinions de 84 000 consommateurs dans 20 pays a révélé une corrélation claire entre la personnalisation et la fidélité à la marque sur 18 de ces marchés, dont les États-Unis, le Royaume-Uni, l’Australie, le Brésil, la France, l’Allemagne et l’Italie. Les consommateurs ont systématiquement attribué des notes plus élevées aux banques offrant les meilleures capacités de personnalisation.

Mais les banques ne peuvent créer des services personnalisés souhaitables que si elles repensent leurs stratégies de couche de données. Ils ont besoin d’infrastructures de données capables de fournir la puissance, la vitesse, la flexibilité et l’évolutivité nécessaires pour extraire des informations utiles d’énormes volumes de données clients et transformer ces informations en offres et interactions personnalisées. Atteindre cet objectif pour une clientèle massive nécessite la capacité de répondre rapidement à un très grand nombre de demandes de traitement.

Alors, que doivent faire les institutions financières pour repenser leurs stratégies de couche de données afin de permettre la personnalisation et d’en récolter les bénéfices ? Découvrez dans notre nouveau livre blanc, Le pouvoir de la personnalisation : favoriser le succès des services bancaires numériques, qui explique ce que les institutions doivent prendre en compte dans leur architecture de données afin d’offrir avec succès la personnalisation qu’attendent les clients d’aujourd’hui. Vous apprendrez également comment Redis Enterprise offre les performances, l’évolutivité et la sécurité nécessaires pour permettre l’avenir de la banque numérique.

Téléchargez-le aujourd’hui!

Et si vous souhaitez en savoir plus sur l’importance de la couche de données dans le secteur des services financiers, consultez :

Development Source

Related Posts

RLEC 4.2.1 apporte des contrôles granulaires à la haute disponibilité et aux performances

RLEC 4.2.1 apporte des contrôles granulaires à la haute disponibilité et aux performances

Comment HolidayMe utilise Redis Enterprise comme base de données principale

Comment HolidayMe utilise Redis Enterprise comme base de données principale

Annonce de RedisGears 1.0 : un moteur sans serveur pour Redis

Annonce de RedisGears 1.0 : un moteur sans serveur pour Redis

Clés Redis dans la RAM |  Redis

Clés Redis dans la RAM | Redis

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *